The RATP renews its confidence in TRE ALTAMIRA

ratp_logoENGLISH

We continue to apply our expertise to support the RATP (the public operator for the transport of Paris) in their efforts to ensure greater safety and security and network availability by using the most innovative satellite technology. Since 2012, the RATP has been using TRE ALTAMIRA services to support the maintenance of their network.

Benjamin Gorget, civil engineer and project manager at the RATP Department for the Management of Infrastructures, explains that the RATP gives great importance to the integration of advanced technologies in their mission of providing a more secure, reliable and efficient transport service. The use of satellite technology has proven key for a comprehensive monitoring of the Parisian network as it enables to better anticipate any impact caused by ground motion.

Benjamin Gorget working with TRE ALTAMIRA InSAR results.

Benjamin Gorget working with TRE ALTAMIRA InSAR results.

The RATP implements a surveillance programme based on traditional methods which are very precise but less flexible, explains Benjamin Gorget. As these campaigns are on-site they need to be conducted during the night with no train circulation. Satellite monitoring represents the ideal complement of these methods.

A new study has recently been delivered to the RATP focusing on the monitoring of the aerial network covering a total area of 77km. Special attention has been paid to bridges and viaducts which are considered sensitive structures as their construction dates back to the 1960s. These updates keep the RATP constantly informed about any slightest movement detected likely to cause disorders on these structures.

The study was made with data from the TerraSAR-X satellite and the results delivered by TRE ALTAMIRA included 1,2 million of measurement points that confirmed that the area studied is generally stable.

Ground motion map of a section of the aerial network for the period studied (2011-2016).

Ground motion map of a section of the aerial network for the period studied (2011-2016).

Watch the RATP explaining the uses and benefits of our technology:

FRANÇAIS

La RATP renouvelle sa confiance à TRE ALTAMIRA

ratp_logoTRE ALTAMIRA consolide sa collaboration et apporte toute son expertise à la RATP dans sa volonté d’exploiter les technologies les plus innovantes pour garantir la sécurité, la fiabilité et la disponibilité du réseau de transport. Depuis 2012 la RATP utilise les services de TRE ALTAMIRA pour assurer la maintenance de son réseau.

Benjamin Gorget, ingénieur en génie civil et chargé d’affaires à la RATP au sein du Département Gestion de l’Infrastructure explique que la RATP accorde une importance toute particulière à l’intégration de nouvelles technologies afin d’offrir un service de transport toujours plus sûr, fiable et performant. L’utilisation de la technologie d’interférométrie satellite radar a fait ses preuves comme outil de surveillance du réseau parisien car cette solution spatiale permet d’appréhender de grands linéaires et de mieux anticiper les impacts engendrés par les mouvements du sol.

Benjamin Gorget et l’équipe TRE ALTAMIRA lors de la livraison des résultats de l’étude InSAR.

Benjamin Gorget et l’équipe TRE ALTAMIRA lors de la livraison des résultats de l’étude InSAR.

La RATP met en place un programme de surveillance basé sur des méthodes d’auscultation traditionnelles qui sont très précises mais offrent moins de flexibilité, explique Benjamin Gorget. Les campagnes de reconnaissance doivent être effectuées la nuit après la fermeture du réseau. La surveillance par satellite se présente donc comme le complément idéal de ces méthodes.

Une nouvelle étude de surveillance du réseau aérien couvrant un linéaire de 77km a récemment été livrée par TRE ALTAMIRA à la RATP. Une attention particulière a été portée aux ponts et viaducs considérés comme structures sensibles car leur construction date des années 1960. L’actualisation régulière des données permettra à la RATP de contrôler l’apparition de déformations susceptibles de fragiliser les infrastructures.

L’étude a été réalisée à partir des données acquises par le satellite de Haute Résolution TerraSAR-X. Au total 1,2 million de points de mesure ont été détectés sur ce linéaire de 77 km; les résultats viennent confirmer la stabilité globale du périmètre analysé.

Carte de mouvement sur l’une des sections du réseau aérien considérée dans l’étude sur la période 2011-2016.

Carte de mouvement sur l’une des sections du réseau aérien considérée dans l’étude sur la période 2011-2016.

Découvrez le témoignage de la RATP sur les avantages de la technologie InSAR :